Le Kabuki (théâtre japonais traditionnel)

Bien qu’on entende plus souvent parler du Kyogen et du bunraku dans le patrimoine du théâtre japonais, le Kabuki est également l’un des 4 styles de théâtre classique japonais. Développé durant la période Edo (1603-1867), les origines de ce style sont reliées aux femmes, plus précisément à une femme, Okuni, membre du sanctuaire d’Izumo-Taisha.

L’utilisation du terme Kabuki était lié aux représentations de Okuni et de sa troupe, représentations non orthodoxes et très choquantes à l’époque. En effet, les premières représentations de Kabuki étaient des spectacles où Okuni se déguisait en homme prenant du bon temps dans une maison de plaisir. Il faut noter que la troupe de comédiennes étaient des prostituées ; ces spectacles servaient juste à mettre en valeur leur travail.

Après plusieurs modifications, passant par le Yujo Kabuki (le spectacle laissait voir les prostituées dans le lit asséché d’une rivière), un premier théâtre de Kabuki fut inauguré en 1624. Avec les différentes politiques des shogunats qui se sont succédés, le Kabuki connu de nombreuses modifications. Aujourd’hui au Japon, ce style est le plus populaire en termes d’audience, et est classé chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’UNESCO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *